QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

mercredi 26 juillet 2017

Darius Hulea

https://www.facebook.com/hulea.darius
https://www.behance.net/DariusHulea

Des sculptures en fils électrique, des portraits fragmentés symboliques, une forme modernisée des bustes anciens..










Humeur du matin

bergeriecham-hermet


...les yeux collés par le sommeil que je viens d'abandonner mais le cerveau en mode maximal, je m'efforce de rester silencieuse. De l'autre côté du mur, dorment mon beau-frère et Léna et s'aventurer dans cette maison aux planchers qui craquent est hors de question. Je suis donc confinée dans cette chambre close.
Hier fut superbe humainement et curieux météorologiquement.
Départ vers 11h sous un ciel lourd de gros nuages dodus et arrivée dans l'Ain sous une pluie fine. Les cousins venaient d'arriver et vint le temps des retrouvailles. Quelle belle idée que ce repas des cousins. Tous à peu près du même âge, nous avons tant de souvenirs en commun!
Le ciel nous empêcha de manger dehors et nous sommes donc restés dans le garage, porte ouverte sur les ondées successives, avec pull ou veste.
Un plateau apéritif varié et une première série de plats que les restaurants nomment joliment "farandole d'entrées"! 😉
Une salade d'épinards frais aux herbes avec une sauce au curry démente, une salade de pois chiches, une salade de tomates fraîchement cueillies au jardin, un cake salé, du melon. 2 plats de viande qu'à notre grande honte nous avons peu honorés car nous avions suffisamment mangé, et un dessert maison.
Ce fut gai et tendre. Les heures défilaient sans que nous y prenions garde et vint le moment d'aller chez notre oncle et notre tante à quelques centaines de mètres. Le café et la tisane de verveine fumaient en nous attendant. Une grosse tarte aux fruits fut proposée mais les estomacs étaient pleins. Les discussions tournèrent autour de l'histoire familiale et des photos apportées et beaucoup apprirent des détails ignorés. Le tout au milieu des exclamations d'étonnement et des fous-rires.
Retour sous une succession de pluies et d'apparitions du soleil.
Un incident nous occupa le reste de la soirée. 3 jeunes gens émergèrent par-dessus le grillage du stade et observèrent ma maison et celle du voisin. Je téléphonai à celui-ci pour l'en informer et je le vis arriver peu de temps après. Il est pompier professionnel et il grimpa afin de s'assurer que ces indésirables étaient partis et vérifier qu'ils ne pourraient pas revenir pour passer chez moi.
Ma jeune voisine qui venait d'arriver, sortit, inquiète de ce qu'elle avait entendu et nous décidâmes tous de veiller les uns sur les autres. Apprendre à rester en alerte et méfiants.
Aujourd'hui sera fatigant. Nous accompagnerons mon beau-frère à Langogne en Lozère afin qu'il commence sa marche sur le Chemin de Stevenson. Pour la conductrice, environ 200 kms à l'aller et autant au retour sur une route pas agréable. La fatigue sera au rendez-vous ce soir! Lui terminera la dernière partie de cette longue randonnée et ne rentrera que dans une semaine. A lui le Gévaudan et les Cévennes avec son gros sac à dos et sa tente!
https://www.chemin-stevenson.org/

mardi 25 juillet 2017

Concours d'affiches

http://fetedupicodon.com/index.php/concours-d-affiches-2018

Manon Borel a gagné le concours.

Humeur du matin

Résultat de recherche d'images pour "église de chazey sur ain"


...debout et ravie d'avoir survécu aux journées précédentes. Mon train-train quotidien est loin, gentiment bousculé par la présence d'invités et les passages annoncés ou pas de nos enfants respectifs. Le repas d'hier soir, à 3, fut un moment de calme apprécié et savouré. Nous bâillions à nous décrocher les mâchoires.
Léna nous tint joliment compagnie le matin et sa maman nous rejoignit pour le repas de midi. Hop, passage à la queue-leu-leu à la salle de bains pour nous laver les dents et nous changer. Mettre nos peintures de guerre et départ en direction de l'Ain. Ciel nuageux et temps nettement plus frais, au point de regretter de n'avoir pas emporté de veste chaude. Un comble!
Arrêt à la petite Mairie de Chazey sur Ain où la secrétaire nous reçut aimablement. Nous lui donnâmes les imprimés spécifiques à une répartition des cendres et nous cheminâmes jusqu'au petit cimetière. Le portail ancien grinça lugubrement et les graviers crissèrent sous nos pas. Un vent frais nous fit frissonner et les premières gouttes de pluie, grimacer et pester. Je passe sous silence l'ouverture délicate des urnes funéraires puis mon beau-frère répandit les cendres de nos parents au Jardin du Souvenir. La pluie, le ciel gris et l'intention nous serraient le coeur mais nous avions accompli le chemin jusqu'au bout. Leur chemin à eux deux aussi, était accompli. Ils reposent ensemble comme ils en avaient émis le souhait.
Nous regagnâmes lentement notre voiture et reprîmes la route vers Lyon. Un arrêt dans un magasin que je voulais faire découvrir à ma soeur pendant que son mari patientait dans la voiture et retour en ville au milieu d'une circulation dense. Les travaux d'été sur toutes les routes créent des ralentissements insupportables et les bouchons s'accumulent. Bref, heureusement que je connais d'autres itinéraires sinon nous serions encore à l'arrêt sur la Rocade est de Lyon!
Nous nous sommes assis sur la terrasse et avons pris l'apéritif en discutant. Ne pas se laisser aller et partager ce qui nous tient à coeur!
Aujourd'hui sera plus réjouissant: réunion de famille autour d'un repas chez notre cousine Annie et son mari Alain. Retour dans l'Ain une fois encore mais pour un motif plus léger.
Bonne journée à vous tous et toutes.
Image: http://relisezmoi.canalblog.com/archives/2017/01/19/33232803.html

lundi 24 juillet 2017

Humeur de ma nuit

Résultat de recherche d'images pour "spaghettis carbonara"


...tadadam! L'heure habituelle de mes réveils nocturnes. Un rêve fou qui m'a laissée le coeur battant la chamade et me poussant à m'inquiéter (ferais-je un incident cardiaque?), une pressante envie...et je galopais (c'est une image!) dans le couloir pour me rendre aux toilettes. J'eus la surprise de découvrir ma soeur, bien réveillée, et plongée dans un recueil de mots croisés d'une difficulté absolue.
Vous savez, un de ces trucs qui vous poussent à vous triturer le cerveau et qui agacent au plus haut point tant les définitions sont tordues à souhait et que vous ne trouvez jamais la réponse sans tricher...un peu.
Mon bol de Ricoré préparé et après quelques paroles échangées, je migrai vers le coin ordinateur. La lecture des nouvelles pas réjouissantes (j'aurais pas dû ouvrir le site, j'aurais pas dû!) puis un passage sur mon compte Twitter et me voilà.
Hier fut ménager, cuisinier et familial. Mes filles nous rejoignirent pour le repas de midi et nous partageâmes une marmite de spaghettis carbonara et des salades variées au milieu de conversations croisées. Vers 13h30, l'une partit au travail et l'autre emmena Neveu n°2 à la gare de la Part-Dieu!
Une longue sieste nécessaire et suffisante puis le train-train reprit: lessives, discussions, lecture et de nouveau cuisine. Ma fille aînée et Léna arrivèrent, une Léna délicieuse dans son short bleu et son tee-shirt au logo "attachante", les cheveux nattés, un léger hâle et le sourire XXL! Elle nous narra la visite de Touropark avec son papa, des étoiles dans les yeux. Elle retrouva SON jardin et en revint les jambes couvertes de piqûres d'insectes. Euréka! Nous avions trouvé la provenance de ses boutons! Les spéculations de tous types fusaient dans notre entourage ces derniers jours: puces de lit, aoûtats, moustiques et mamie cherchait frénétiquement (et vainement)sur son ordinateur! La pharmacienne avait avoué son impuissance et sa méconnaissance du problème.
 Aujourd'hui, nous retournerons dans l'Ain pour un moment particulier: la dispersion des cendres de nos parents. Entre soulagement d'arriver au bout et tristesse que cela soit justement le bout de leur chemin.
Et Dieu sait ce qui se passera ensuite. Combien serons-nous autour de la table ce soir? Un autre mystère que nous résoudrons le moment venu. Et j'ai pris la résolution d'acheter un autre réfrigérateur et un autre congélateur. Mon combiné est nettement insuffisant lorsqu'il y a de grandes tablées. Il ne me reste plus qu'à éplucher les petites annonces sur le site du Bon Coin!
Image: http://www.dinner4tonight.com/spaghetti-carbonara.html

dimanche 23 juillet 2017

Vincent Giarrano

https://www.facebook.com/Vincent-Giarrano-280605502005902/
https://www.giarrano.com/

"Vincent Giarrano , également connu sous le nom de Vince Giarrano , est un artiste de bandes dessinées qui a écrit et peint depuis deux décennies. ..Ses peintures réalistes se concentrent sur la ville de New York: «Je vois la peinture comme un moyen d'apprécier ce qui nous entoure, des choses que nous tenons pour acquises ou que nous ne remarquons pas», dit-il."
Merci à https://www.artpeoplegallery.com/vincent-giarrano-oil-paintings/

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

 L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et chambre

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

Vincent Giarrano |  Peintures à l'huile #artpersonnes

MARIYA FEDOTOVA ZELDIS

https://www.facebook.com/Mariya-Fedotova-Zeldis-drawings-365534066951937/
http://zeldis.deviantart.com/

Le charme des dessins de Mariya Fedotova Zeldis.

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

L’image contient peut-être : 2 personnes, chat

L’image contient peut-être : une personne ou plus et dessin

Coeur de zeldis

Humeur du matin





...ouf, j'ai survécu à la journée d'hier mais dans quel état! 😊
Samedi matin, la ruche s'activa de bonne heure car il nous fallait être à l'heure au rendez-vous donné dans l'Ain. Une belle journée ensoleillée mais chaude, chaude. La sueur ruisselait sur les visages et les corps.
Ma belle Miss nous rejoignit et nous prîmes la direction de l'est, un peu anxieux de découvrir la circulation sur les grands axes. Bison Futé avait classé rouge cette journée de Juillet mais les réservations de vacances se finissant à 13h, les envahisseurs n'avaient pas encore déboulé sur la région.
Nous arrivâmes à l'heure pour découvrir de vieux amis de mes parents et de notre famille, venus avec leur fils. Dans les années 80, maman garda leurs enfants pendant plusieurs années et ils conservèrent des liens serrés avec notre famille. Puis les petits groupes de cousins et d'amis arrivèrent les uns après les autres. Embrassades, retrouvailles pour certains.
La jolie petite chapelle avait été nettoyée par cousine Claire et Cousin Jean avait tout préparé avec son ami René. Le temps de déposer sur l'autel une série de photos de mes parents et des fleurs, vint le moment de prendre la parole et de lire le texte que j'avais écrit. Ma soeur l'avait consulté le matin et m'avait indiqué quelques corrections à effectuer. La cérémonie se déroula sans encombre, entre émotion, souvenirs et tendresse. Tous vinrent nous embrasser après le superbe et émouvant Ave maria chanté en italien par Il Divo. Une beauté pure dans un lieu parfait pour la circonstance.
Le groupe s'égrena lentement en discutant pour rejoindre le jardin de Jean et le buffet préparé. Tout le monde s'installa et put exprimer ses émotions et son ressenti en égrenant les souvenirs ou partageant des nouvelles fraîches. Vers 13h, les invités partirent, ravis d'avoir partagé ce moment du souvenir et des retrouvailles. Jean était ému car un superbe nénuphar avait fleuri le matin et il représentait, pour lui, un signe de mes parents.
Retour à Lyon où l'après-midi étouffante passa lentement en ouvrant des cartons de photos apportés par ma soeur. Mon fils, sa compagne et les 2 lutins arrivèrent en fin d'après-midi au moment où le ciel se déchaînait et débuta une période de hors-contrôle et de désordre intégral. Manger dehors ou pas? Chacun scrutait le ciel et consultait frénétiquement la météo sur son téléphone. Pleins d'énergie et d'optimisme, les jeunes nettoyèrent la terrasse et sortirent ce que j'avais préparé. Ils allumèrent le barbecue et nous pique-niquâmes, serrés comme des sardines dans une boîte. Quelques passages pluvieux nous inquiétèrent mais le repas se déroula dehors jusqu'aux gâteaux d'anniversaire. Lucie et Gabriel étaient partout, ivres de joie, entrant et sortant. La grande attraction fut mon lit sur lesquels ils se "bagarrèrent" avec des adultes consentants et morts de rire. Lucie sauta sans interruption sur mes oreillers qu'elle trouvait "doux" et je redoutais qu'un des pieds du lit ne cèdât mais tout resta à sa place. Ce lit fut aussi le lieu de retrouvailles avec mes enfants venus discuter, tandis que les petits tentaient de se glisser entre nous.
Inutile de vous dire dans quel état je me trouvais lorsque tous levèrent le camp vers 22h! J'étais, je crois, décorporée. Mon corps et ma tête n'avançaient pas au même rythme. Je me glissai entre les draps avec un plaisir infini mais en gémissant de douleur: chaque partie de mon corps était douloureuse.
L'orage déchaîna ses foudres toute la nuit mais il me berça jusqu'à ce matin et ce matin, je vais bien.
A midi, nous ne serons "QUE" 6! Alleluiah!
Image: http://randovelonature.canalblog.com/archives/2011/10/10/22181619.html


samedi 22 juillet 2017

Humeur du matin

Résultat de recherche d'images pour "tente de camping"

...plutôt bonne malgré la fatigue accumulée. La maisonnée s'éveille doucement. Ma soeur et moi nous sommes retrouvées face à face vers 5h, nous surprenant l'une l'autre. Et mon beau-frère, sportif accompli, amoureux de la Nature et un brin original, a choisi de monter sa tente sur l'herbe du jardin. 😌
Hier fut épique. J'ai travaillé toute la journée chez moi avec un intermède supermarché. Un plaisir grâce à la climatisation du magasin et si j'avais pu, j'y serais volontiers restée!
La fin de journée sous la pluie vit arriver mes voyageurs, épuisés par les 7 heures de route sous des trombes d'eau. Un neveu arriva de Genève suivi par ma fille et le second neveu fraîchement débarqué d'un TGV..
Le repas fut l'occasion de vives discussions car mon neveu doit impérativement trouver de quoi se loger vers Genève avant la mi-Août.
La journée risque d'être difficile émotionnellement même si nous ne serons entourés que d'amis et de membres de la famille. Nous nous retrouverons tous dans la petite chapelle du village de L'Hôpital pour un moment de partage en souvenir de nos deux parents.
Un apéritif/buffet sera ensuite servi puis nous reviendrons à Lyon.
Je serai silencieuse car loin de toute connexion.
Image: https://www.decathlon.fr/C-498397-tentes-1-a-3-personnes


vendredi 21 juillet 2017

SOS Genève

Résultat de recherche d'images pour "sos"

SOS! J'ai besoin d'aide! 
Mon neveu vient d'être embauché à l'aéroport de Genève. Il recherche rapidement un F2 ou F3 dans les environs pour une durée minimale de 6 mois. Voudriez-vous faire circuler à vos amis et connaissances, svp? merci d'avance